Temps suspendu

Publié le par Adriana Evangelizt

 

TEMPS SUSPENDU


(au Prisonnier...)

 


 

 



Jai brisé mes réveils agonisants
Jeté mes pendules aux brises du chagrin
Arraché toutes les feuilles
De mes calendriers lunaires
Suspendu le temps au vol de mon attente
Aux secondes des matins en lambeaux
Aux minutes des aubes tourmentées
Aux heures des nuits incandescentes…


J’ai figé l’horloge des mémoires lascives
Immobilisé les aiguilles
Au cadran des regards
Arrêté sur mes illusions
Le sablier des rêves fuyants
Et maintenant je fixe le ciel
Pour y saisir ta course dans les étoiles
Tes fugitives apparitions irréelles
Et je deviens intemporelle
Pour me mouvoir dans ton monde infini
Peuplé de doute et de silence.

 

Adriana Evangelizt

Publié dans Mes poèmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean 02/10/2006 12:07

Ce que vous écrivez est très beau, Adriana. Bouleversant.