La femme du prisonnier

Publié le par Adriana Evangelizt

 

 

La femme du prisonnier

 

 (A Michel S.)

 

 

 

Loin de toi

J'assassine le temps

A grands coups de couteau

J'avance les aiguilles

De toutes mes pendules

Je vais

Dans un futur

Qui lentement recule

Sur mon calendrier

Barré de lamento...

 

Loin de toi

Je pousse

Avec fureur

La porte des matins

Afin d'accélérer

Cette lenteur des jours

Crucifiant mon coeur

Battant comme tambour

Sans pour cela

Changer

La trame du destin...

 

Loin de toi

Je reste suspendue

Au parfum de tes lettres

Et je ferme les yeux

Pour écouter ta voix

Cachée dans ma mémoire

Puis...

De mes lèvres

Je souffle dans le ciel

Des mots d'or

Que tu entends peut-être...

 

Adriana Evangelizt

Publié dans Mes poèmes

Commenter cet article

CELINE 04/01/2007 23:53

bonsoir je suis tomber par azard votre poemes et se que vous avez ecri je le vie en ce moment tous vos sentiments je les comprend ce vide ,cette engoisse de soustrere une journée de peur que ca en devienne dix a ajouter. on se sent seul abendoné mais surtout impuissant face ca.ca nous meurtri ca nous nuis. ho comme je vous comprend... BONNE FIN DE SOIREE