Perpétuité

Publié le par Adriana Evangelizt

 

PERPETUITE


 

 

Je me meurs dans une prison

Erigée de mes propres mains

Avec pour seul horizon

Des barreaux pour tout  lendemain...

 

Toi, tu n'as pas eu cette veine

Tu dors d'un profond sommeil

De l'autre côté du soleil

Là où l'on n'a plus de peine

Et tant pis si tes apparitions brèves

Viennent planer dans mes cauchemars

Oui tant pis si les remords me crèvent

Pour moi, il est déjà trop tard...

 

Je me meurs dans une prison

Bâtie de mes propres mains

Avec pour seul horizon

La souffrance pour tout lendemain...

 

Toi tu n'as pas eu cette chance

Tu dors dans un ciel immense

Juste à côté de la Grande Ourse

Un jour j'ai stoppé ta course

Appuyé fort sur la gâchette

Visant ton coeur

Visant ta tête

La laissant figée dans l'horreur...

 

Je me meurs dans une prison

Erigée par ta trahison...

 

Adriana Evangelizt

Publié dans Mes poèmes

Commenter cet article