Un monde de malheur

Publié le par Adriana Evangelizt

 

 

 

Un monde de malheur

 

 

Je n'accepte pas de leçons d'individus qui finalement n'ont rien à m'apprendre. Absolument rien. Bien au contraire. Plus je les écoute, plus je les regarde et davantage je me dis que nos visions divergent totalement. Eux, ne font que répéter -comme des perroquets- ce que leurs éducateurs leur ont inculqué. Ils n'ont pas cherché à savoir si ce qui semblait vrai l'était. Une fois parvenu à l'âge adulte, ils ont suivi la route tracée par d'autres qu'eux. L'endoctrinement s'est avéré payant.

Et aujourd'hui, ils essaient de convaincre le monde entier du bien-fondé de leur parti-pris. Ils croient que c'est une bonne cause. Fermant leur conscience à certaines alertes, ils y mettent de surcroît un mouchoir par-dessus pour éviter de penser ou de se poser les bonnes questions. Est-il normal de haïr ton voisin parce qu'il n'a pas la même religion que toi ? Personnellement, je mets toutes les religions dans le même sac lesté de plomb pour qu'il sombre dans l'océan...

Les religions sont des prisons où les interdits remplacent les murs de béton, les barreaux d'acier... elles font de l'Amour un péché... de la femme une réprouvée. Même les animaux payent le prix de cette imposture. Crois-tu vraiment qu'en sacrifiant un bélier tu seras exonéré des crimes que tu as commis ? Non. Là, tu ajoutes un crime à un autre crime. Un malheur à tous les autres malheurs que tu as semé dans ton existence. Et il faut avoir subi un sérieux lavage de cerveau pour ne pas être conscient de cela. Ne pas savoir où se situe le Bien et le Mal.

La règle numéro UN, c'est de respecter la Vie. Où qu'elle se trouve. Ceux qui faillissent à ce précepte ont opté pour le culte de l'Ombre et de la Mort. Ils prennent plaisir à provoquer la souffrance parce que c'est soit-disant écrit quelque part. L'Essentiel n'a pas été martelé sur la pierre. Et pourtant c'est la Loi Univserselle. Il n'y en a qu'une. Vis en harmonie avec toi-même et avec ce qui t'entoure. Ce qui implique, il est vrai, un certain effort à faire sur sa personne. Maîtriser sa propre violence n'est pas chose aisée. Mais quand on observe le monde autour de soi, on comprend vite que la violence n'est pas maitrisée du tout et que l'on s'en donne à coeur joie pour cogner sur tout ce qui bouge. Les femmes, les enfants, les personnes âgées et les animaux sont les premiers sur la liste des victimes. Dans tous les pays de la planète. Et personne n'a jamais pu empêcher cela, on peut même dire que c'est de pire en pire.

Je pense qu'une sérieuse réforme des mentalités s'impose. La décadence des valeurs envahit l'espace planétaire à un tel niveau que l'on a du mal à respirer. Un vrai cloaque. Du bas jusqu'au sommet, règne une telle déglingue et une telle puanteur que je me pose chaque jour les questions suivantes : Qu'est ce que je fous dans ce merdier ? Et vais-je être obligée de supporter toutes ces immondices encore longtemps ?

Oui, je sais, ça fait un peu cru comme ça mais c'est ce que je pense. Quand je vois toutes les injustices que subissent des tas de Peuples ou de personnes et que les dirigeants des Etats laissent faire, je me dis qu'il y a franchement quelque chose qui ne va pas. Puis je me pose encore diverses questions. Pourquoi ne disent-ils rien ? Pourquoi l'Irak ? Pourquoi la Palestine ? Pourquoi la Tchétchénie ? Pourquoi le Soudan ? Et pourquoi les femmes n'ont pas le droit de passer le permis de conduire en Arabie Saoudite ? Dans ce style, il y aurait des millions de pourquoi. Pourquoi personne ne tape un grand coup sur la table en gueulant "Ca suffit !". La réponse est simple. Ils ne disent rien car ils ont peur et la peur rend lâche. Les grands chefs d'Etat ne veulent pas de problèmes entre eux, ils sacrifient les Peuples. Ils les sacrifient pour des intérêts diplomatiques. La vie des personnes n'a pas d'importance pour eux. Il en meurt des milliers tous les jours parce que des Barbares en costard ont décidé de piller leur pays. Si toi, tu braques une banque, tu prends vingt ans mais eux peuvent piquer tous les territoires et tout le pétrole qu'ils veulent, ils ont le droit. Voilà le monde où nous vivons et qui en tire les ficelles. Des voleurs et des assassins sans foi ni loi. Le droit par la force.

Je pense qu'il est grand temps d'inverser la manoeuvre. Et de virer les usuparteurs. Parce que ces tristes sires ne nous rendent pas heureux. Loin s'en faut. La souffrance qu'ils génèrent gagnent même les pays où ils n'ont pas encore posé leur férule. Des milliards de gens sont malheureux par leur faute. Comment peut-on être heureux quand des innocents sont massacrés et que ceux qui perpètrent ces crimes ne seront jamais embastillés. Eux bénéficient de l'impunité la plus totale. Et c'est pour cette raison d'ailleurs qu'ils en rajoutent chaque jour un peu plus dans le sordide. Ils ont raison de tirer sur la corde, elle ne va pas tarder à rompre.

 

Adriana Evangelizt

 

 

 

Commenter cet article

Jeremy Seven 28/10/2006 08:38

Le monde est à l'image de son créateur, le mauvais démiurge de la Gnose. Ce n'est pas ici bas que l'on trouvera le bonheur.