A Manille

Publié le par Adriana Evangelizt

 


A MANILLE


 



A Manille
Les filles
Aux cheveux vanille
Sont des fleurs arrachées
Au lit blanc de l’innocence
Pour être plantées
Sur des trottoirs obscènes
Morne scène…
Mais le bitume
N’est pas un sol fertile
Pour âmes juvéniles…



A Manille
Les hommes blancs
De l’Occident Argent
S’offrent leur déviance
En fauchant l’enfance
Mais le macadam
Est glèbe putride
Pour cœurs novices…



Oh Manille
Ville en guenilles
Sous tes néons de pacotille
Les filles
Aux cheveux vanille
Sont des fleurs arrachées…

 

Adriana EVANGELIZT


Publié dans Mes poèmes

Commenter cet article