Absence

Publié le par Adriana Evangelizt

 

 



ABSENCE

 



 


Je t’ai souvent rêvé
Ces soirs de solitude
A faire pleurer la nuit
Du haut de ses étoiles…
Tu devenais pour moi
Cette vieille habitude
Que ne réchauffaient plus
Les tisons du vieux poêle.

 

 

Je m’accrochais à toi
Pour oublier l’hiver
Qui givrait les bordures
De mon miroir sans âge
Et je passais mon temps
A couper du bois vert
Sous mes yeux alourdis
D’impossibles voyages.

 

 

Je cherchais à combler
Le vide de l’absence
Égrenant dans mes mains
Les beaux jours du passé
Mais par-delà le mur sanglant
De ma souffrance
Je voyais ton visage
Si cher
Se fracasser…

 

 

Alors ivre d’images
Rendues floues par le temps
Je m’endormais enfin
Abrutie de fatigue
Et mes rêves m’emportaient
L’espace d’un instant
Vers ton bateau-fantôme
Qui sur mon cœur navigue…

 

 

Adriana Evangelizt

Publié dans Mes poèmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article