Voleur de rêves

Publié le par Adriana Evangelizt

 


Voleur de rêves

 



 


Que vous dire de lui ?
Il volait sur les routes
Comme on marche au soleil
La main vers les étoiles
Les doigts poudrés de rêves
Qu’il n’atteignait jamais
Et ses yeux avalaient l’univers
Sans jamais posséder
Plus d’un rayon de lune
Plus d’un caillou poli
Par l’usure des chimères
Plus d’un éclat de rire
Où meurent les nuages…

 

 

Il savait sans savoir
Le sens profond de l’être
Il voulait sans vouloir
Tout à fait se connaître
Simplement il vivait
De l’air rouge du sable
Vibrant dans ses déserts
De larmes incrustées
Qu’il buvait sur ma chair
Et lorsqu’il parlait
Ses mots éclataient
Écarlates
Comme grain de grenade
Et je les buvais
A saigner ma bouche
Au corail de son cœur.

 

 

Adriana EVANGELIZT

Publié dans Mes poèmes

Commenter cet article