La Voie Mystique - 2ème partie

Publié le par Adriana Evangelizt

Suite de La Voie Mystique

 


La Voie Mystique

 


2ème partie

 


La première chose nécessaire à l'Être qui devient mystique c'est la solitude. Parvenir au détachement de tout est une condition sine qua non. Ce besoin se fait ressentir de lui-même à un moment donné de l'existence. Cela ne demande nul effort. Pour reprendre à mon compte l'expression de Nietzche "Souffrir de la solitude, mauvais signe ; je n'ai jamais souffert que de la multitude"...


En me retournant sur mon passé, que vois-je ? La multitude, oui, parlons en ! Du monde, beaucoup de monde. En fait depuis mon plus jeune âge, j'aimais faire la fête. J'aimais rire et faire rire les autres. J'aimais être aimée aussi. Je recherchais chez les autres, ce que je n'avais pas dans mon foyer. Un enfant mal aimé a deux chemins qui s'offrent à lui selon sa nature... soit il se replie sur lui-même gardant toute sa souffrance au fond de son coeur, soit il a une grande soif de connaître les gens et le monde.


Or le "monde", c'est comme une drogue. Plus tu en vois, plus tu veux en voir. Le problème étant que les années passant, tu as beau t'entourer d'une multitude, la solitude est toujours là au fond de toi. Personne, absolument personne ne correspond à tes aspirations, à ton idéal, à ce que tu cherches désespérement sans le trouver. Donc en me retournant sur mon passé, que vois-je ? Une longue errance de nuits blanches entourée d'une cohorte de gens qui te ressemblent. Ils comblent un vide dans l'alcool, la fume et la fiesta mais au bout du compte, l'ennui est toujours là. Et nul ne comble ce vide. D'ailleurs nul ne le comblera jamais car ce que tu cherches est au fond de toi, j'y reviens. Car
L'idéal n'est pas de ce monde... il vient d'ailleurs mais il est malgré tout en toi. Et c'est à toi seul de le découvrir. Il y a trois images pour décrire cet état de fait.


1 - Quand tu n'as pas encore trouvé la Voie, ton corps est une prison pour l'âme... et l'âme souffre d'être prisonnière d'un corps qui ne lui apporte aucune satisfaction spirituelle. Elle transmet sa souffrance à l'Être humain qu'elle a investi. Cela donne des états d'âme, un mal de vivre, des moments de cafards, un état dépressif. Cela peut conduire aussi à devenir drogué ou alcoolique, à s'empiffrer, devenir boulimique, à n'être qu'une bête de sexe qui ne trouve d'exutoire que dans des jouissances fugaces. Elle peut se traduire aussi par de la violence incontrôlable parce que les nerfs sont à vifs et que frapper sur tout ce qui bouge soulage l'individu possédant cet aspect. Je dirai que 98 % de l'humanité se situent dans ces schémas.

 


2 - Quand tu commences à trouver ta Voie, le corps est une voiture et l'âme le chauffeur. L'Âme est ton guide. Lorsque tu vas faire quelque chose de nuisible pour toi-même, elle essaiera de te prévenir. Si tu n'en es qu'au début de l'Eveil, tu ne saisiras pas tous ses messages mais néanmoins tu auras des pressentiments. La chose se passe au niveau du plexus solaire. Lorsque tu sens comme un poids ou une douleur à cet endroit, c'est que tu es sur le point de faire un mauvais choix ou que tu l'as déjà fait. Il te sera préjudiciable. En d'autres termes, il te portera tort et tu en subiras les conséquences. Tout dans la vie est une question de choix. Tu possèdes le libre-arbitre. Absolument. Complètement. Que ce soit pour choisir ton travail, tes ami(e)s, tes amants ou maîtresses, tes maris ou femmes. Donc si tu es malheureux en Amour, malheureux avec la personne qui partage ta vie, tu es le seul fautif. Personne ne t'a obligé à l'épouser; Personne d'autre que toi. Il y a un proverbe très explicite sur l'histoire,  il vaut mieux être seul que mal accompagné. Or, c'est la peur de la solitude qui fait que 98 pour cent des gens se mettent avec des personnes qui ne leur correspondent pas du tout. Le physique étant loin d'être le critère qui conduit au bonheur, même si l'on croit le contraire.

 


3 - Quand tu es passé par les phases 1 et 2 et que tu as trouvé la Voie, ton corps est le Temple de l'Être de lumière qui vit en toi. Et là, tu n'as plus besoin de t'attacher à personne. Tu te suffis à toi-même...


Un orage soudain déferlant sur la maison, je continuerai cet article lorsque il sera passé...



A suivre...

 


Adriana Evangelizt

 

 

 

Publié dans Mystique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article