Le clochard

Publié le par Adriana Evangelizt

 

 

LE CLOCHARD

 



 

 

 

Chevalier errant

Défiant les temps modernes

Parti en croisade

Pour des millénaires

Dans la cité lumière

Tu traînes

Tes souliers éculés

Les cheveux en bataille

Seigneur de ces rues mal famées

Peuplées de clochetaille…

 

Les hivers éclatent tes pieds

Mais tu bats le pavé

Poursuivant ta quête

Main tendue

Bousculé par les uns

Par les autres raillés

Que t’importe !

Tu sais que ta cause est perdue.

 

Tes haillons claquent au vent

Comme ta gouaille

Mais toi avec quatre sous

Tu cries bombance

Tu fais ripaille

Et quand tu es saoul

Tous les ponts de Paris

T’appartiennent

Le soir tu t’y endors

En rêvant d’un pur sang

Qui t’emmènerait

Loin des bords de la Seine

Chevalier errant

Au firmament d’or.

 

 

Adriana Evangelizt

Publié dans Mes poèmes

Commenter cet article