Antisionistes et fiers de l'être

Publié le par Adriana Evangelizt

 

Antisionistes et fiers de l'être

 






Suite à la pétition Des Juifs contre l'offensive meurtrière d'Israël que nous avons signé avec mes amis et suite à un article sur le Monde,  nous nous trouvons bien sûr en butte sur le site des colons Arouts7 à divers commentaires de fanatiques sionistes haineux avec qui, il est vrai, nous n'avons rien en commun. Parce qu'antisionistes et fiers de l'être.


Ainsi pouvons nous lire d'un certain Gil :

"Ces égarés qui sont pour la communauté juive au sens large,ce que le chien est à la caravane,devraient méditer sur l'histoire du peuple auquel ils prétendent appartenir pour mieux le calomnier.Et s'ils leur reste un soupçon de judéité,je leur recommande de se recueillir dans les prochains jours redoutables pour se repentir .Nous les plaignons plus qu'ils nous haissent."


Ils n'ont pas compris, les pauvres, que les égarés, c'est eux. Et nous sommes fiers d'être le chien qui regarde passer la cohorte approuvant les crimes de guerre des dirigeants israéliens sans en faire partie. Oui, fiers. Fiers d'incarner le Peuple juste à l'aise dans n'importe quel pays, la France en l'occurence, et fiers d'être Français avec la devise Liberté Egalité Fraternité, bien qu'avec leur ami Sarkozy, la République ait pris quelques coups de plomb dans l'aile. Nous ne tenons pas à ressembler à ceux qui approuvent la ségrégation, le racisme, le pillage des terres palestiniennes, la destruction des maisons,  la construction du mur d'apartheid, les assassinats quotidiens en Palestine, l'emprisonnement de milliers de femmes, enfants, hommes parce qu'ils ont le malheur d'être Palestiniens. La liste est longue des exactions commises par l'occupant. Et effectivement nous ne nous reconnaissons nullement dans ces crimes ni dans le pays qui les commet parce qu'avant d'être d'ascendance judaïque, nous sommes Humanistes et contre la barbarie. Des êtres épris de justice tout simplement.


Aussi quand on lit encore du pseudo La Chomerette  :

On parle souvent de "Juifs honteux" ou de la "haine de soi" pour décrire ces Juifs qui se font un point d'honneur pour "taper" sur d'autres Juifs. En fait, il ne s'agit que de Juifs "peureux". Des Juifs qui ont peur de perdre leur place au soleil de France, des Juifs qui ont peur de perdre leur statut privilégié d'invités des préfets ou de l'Elysée, des Juifs qui ont peur d'être victimes d'agressions verbales ou physiques de la part des musulmans. Bref, des Juifs qui ont peur tout simplement.
Et pourtant, il suffit de reflechir pour comprendre que même si quelques agneaux se mêlent à la meute de loups et hurlent à l'unisson avec eux, en etouffant leurs bêlements, ils n'en resteront pas moins des agneaux, et finiront par être dévorés par les loups.
Oser parler d'agression Israélienne au Liban, alors que l'agresseur est le Hezbollah, est une infamie.
Ne pas dénoncer ce crime contre l'humanité que les terroristes musulmans comettent régulièrement en se servant de la population civile comme bouclier, forçant Israel à bombarder des écoles ou des hôpitaux regorgeant de missiles, est une véritable honte.
Alors, messieurs les censeurs, ou bien vous dites la vérité, toute la vérité, ou bien n'ouvez pas la bouche, et continuez de raser les murs dans ce beau pays de France !


On dit tout simplement à La Chomerette que l'on aimerait l'avoir en face de nous pour lui faire ravaler ses paroles. Les Juifs honteux pour nous, c'est eux. Nous dirons même qu'ils sont le déshonneur du Peuple Juste. Quant à la fameuse "haine de soi" dont ils nous rabattent les oreilles car ils ne savent plus quoi inventer pour essayer de nous désavouer, nous avons certainement plus d'estime pour nous-même et davantage de sens de l'honneur qu'eux qui ne sont que les pions manipulés du sionisme criminel dont Netanyahou se veut le parangon et le boutefeu. Tout comme nous ne sommes pas des adhérents du Crif pour être les invités de l'Elysée. Encore heureux. Il faudrait voir de ne pas se tromper de cible ou de dire n'importe quoi. Nous sommes en France parce que nous sommes Français. Point. Et nous possédons certainement plus de courage que tous les pro-israéliens planqués en France qui feraient mieux d'aller vivre en Israël plutôt que d'influencer la politique française. Nous avons honte de ces comportements et honte que l'on nous assimile aux exactions qui se commettent en Palestine.
Pas en notre nom ! Le Crif et les organisations sionistes de tous poils ne représentent certainement pas pour nous les valeurs universelles humanistes et nous sommes fiers et honorés de ne pas en faire partie.


Adriana Evangelizt
et ses amis

Publié dans Moyen-Orient

Commenter cet article

Simon 03/06/2010 02:53



Le premier génocide relaté dans un livre "la bible" est la destruction totale par les juifs des cananéens. Le peuple de Canaan fût totalement détruit. 

En voici quelques extraits...

«[...]L'Eternel parla à Moïse, et dit: Venge les enfants d'Israël sur les Madianites [...] Ils s'avancèrent contre Madian, selon l'ordre que l'Eternel avait donné à Moïse; et ils tuèrent tous les
mâles. [...] Les enfants d'Israël firent prisonnières les femmes des Madianites avec leurs petits enfants, et ils pillèrent tout le bétail, tous leurs troupeaux et toutes leurs richesses. Ils
incendièrent toutes les villes qu'ils habitaient et tous leurs enclos. [...] Ils prirent toutes les dépouilles et tout le butin, personnes et bestiaux; et ils amenèrent les captifs, le butin et
les dépouilles, à Moïse [...] Il leur dit: [...] Maintenant tuez tout mâle parmi les petits enfants, et tuez toute femme qui a connu un homme en couchant avec lui; mais
laissez en vie pour vous toutes les filles qui n'ont pas connu la couche d'un homme.[...]»
Nombres, 31, 1-19

«[...]L'Eternel parla à Moïse [...] Il dit: parle aux enfant d'Israël, et dis-leur: Lorsque vous aurez passé le Jourdain et que vous serez entrés dans le pays de Canaan, vous chasserez devant
vous tous les habitants du pays, vous détruirez toutes leurs idoles de pierre, vous détruirez toutes leurs images de fonte et, vous détruirez tous leurs hauts lieux. Vous prendrez possession du
pays, et vous vous y établirez; car je vous ai donné le pays, pour qu'il soit votre propriété. [...] Mais si vous ne chassez pas devant vous les habitants du pays, ceux d'entre eux que vous
laisserez seront comme des épines dans vos yeux et des aiguillons dans vos côtés, ils seront vos ennemis dans le pays où vous allez vous établir. Et il arrivera que je vous traiterai comme
j'avais résolu de les traiter[...]»
Nombres, 33, 50-56

«[...] Vois, je te livre dès maintenant Sihon et son pays. [...] L'Eternel, notre Dieu, nous le livra, et nous le battîmes, lui et ses fils, et tout son peuple. Nous prîmes alors toutes ses
villes, et nous les dévouâmes par interdit, hommes, femmes et petits enfants, sans en laisser échapper un seul. Seulement, nous pillâmes pour nous le bétail et le butin des villes que nous avions
prises. [...]»
Deutéronome, 2, 31- 36

[...] Og Roi de Basan, sortit à notre rencontre, avec tout son peuple, pour nous combattre à Edréi. L'Eternel me dit: [...] tu le traiteras comme tu as traité Sihon [...] Et l'Eternel notre Dieu,
livra encore entre nos mains Og, roi de Basan, avec tout son peuple; nous le battîmes sans en laisser échapper aucun de ses gens. [...] Nous les dévouâmes par interdit, comme nous avions fait à
Sihon, roi des Hesbon; nous dévouâmes toutes les villes par interdit, hommes, femmes et petits enfants. Mais nous pillâmes pour nous tout le bétail et le butin des villes[...]»
Deutéronome, 3, 1-8

« Lorsque l'Eternel, ton Dieu, t'aura fait entrer dans le pays dont tu vas prendre possession, et qu'il chassera devant toi beaucoup de nations, les Héthiens, les Guirgasiens, les Amoréens, les
Cananéens,les Phéréziens, les Héviens et les Jébusiens, sept nations plus nombreuses et plus puissantes que toi; lorsque l'Eternel, ton dieu, te les aura livrées et que tu les auras battues, tu
les dévoueras par interdit, tu ne traiteras point d'alliance avec elles, et tu ne leur feras point grâce. Tu ne contracteras point de mariage avec ces peuples, tu ne donneras point tes filles à
leurs fils, et tu ne prendras pas leurs filles pour tes fils; car ils détourneraient de moi tes fils, qui serviraient d'autres dieux, et la colère de l'Eternel s'enflammerait contre vous: il te
détruirait promptement. [...]»
Deutéronome, 7, 1-5

«[...] Tu dévoreras tous les peuples que l'Eternel, ton Dieu, va te livrer, tu ne jetteras pas sur eux un regard de pitié [...] L'Eternel, ton Dieu, enverra même les frelons contre eux, jusqu'à
la destruction de ceux qui échapperont et qui se cacheront devant toi. [...] L'Eternel, ton Dieu, te les livrera; et il les mettra complètement en déroute, jusqu'à ce qu'elles soient détruites.
[...]»
Deutéronome, 7, 16, 20-25

«[...] Écoute, Israël! Tu vas aujourd'hui passer le Jourdain, pour te rendre maître de nations plus grandes et plus puissantes que toi [...] d'un peuple grand et de haute taille, les enfants
d'Anak [...] Sache aujourd'hui que l'Eternel, ton Dieu, marchera lui-même devant toi comme un feu dévorant; c'est lui qui les détruira, qui les humiliera devant toi; et tu les chasseras, tu les
feras périr promptement, comme l'Eternel te l'a dit.[...]»
Deutéronome 9, 1-4
«[...] Si ton frère, fils de ta mère, ou ton fils, ou ta fille, ou la femme qui repose sur ton sein, ou ton ami que tu aimes comme toi-même, t'incite secrètement en disant: Allons, et servons
d'autres dieux!---des dieux que n'ont connus ni toi ni tes pères, d'entre les dieux des peuples qui vous entourent, près de toi ou loin de toi, d'une extrémité de la terre à l'autre---tu n'y
consentiras pas, et tu ne l'écouteras pas; tu ne jetteras pas sur lui un regard de pitié, tu ne l'épargneras pas, et tu ne le couvriras pas. Mais tu le feras mourir; ta main se lèvera la première
sur lui pour le mettre à mort, et la main de tout le peuple ensuite; tu le lapideras, et il mourra, parce qu'il a cherché de te détourner à te détourner de l'Eternel, ton Dieu [...] Si tu entends
dire au sujet de l'une des villes que t'a donné pour que tu demeures L'Eternel; Des gens pervers sont sortis du milieu de toi, et ont séduit les habitants de leur ville en disant: Allons, et
servons d'autres dieux! [...] alors tu frapperas du tranchant de l'épée les habitants de cette ville, tu la dévoueras par interdit avec tout ce qui s'y trouvera, et tu
en passera le bétail par le fil de l'épée. Tu amasseras tout le butin le butin sur la la place, et tu brûleras entièrement au feu la ville avec tout son butin, devant l'Eternel, ton Dieu: elle
sera pour toujours un monceau de ruines, elle ne sera jamais rebâtie. [...]»
Deutéronome 14, 6-17

«[...] L'Eternel dit à Josué: Vois, je te livre entre tes main Jéricho et son roi, ses vaillants soldats. [...] Josué dit au peuple: Poussez des cris car l'Eternel vous a livré la ville! La ville
sera dévouée à L'Eternel par interdit, elle et tout ce qui s'y trouve [...] Ils s'emparèrent de la ville, et ils dévouèrent par interdit, au fil de l'épée, tout ce qui
était dans la ville, hommes et femmes, enfants et vieillards, jusqu'aux boeufs, aux brebis et aux ânes. [...] Ils brûlèrent la ville et tout ce qui s'y trouvait [...] Ce fût alors que Josué jura,
en disant: Maudit soit devant l'Eternel l'homme qui se lèvera pour rebâtir Jéricho [...]»
Josué 6

«L'Eternel dit à Josué: [...] Vois, je livre entre tes mains le roi d'Aï et son peuple, sa ville et son pays. Tu traiteras Aï et son roi comme tu as traité Jéricho et son roi [...] les gens d'Aï
furent enveloppés par Israël de toutes parts. Israël les battit, sans leur laisser un survivant ni un fuyard; ils prirent vivant le roi d'Aï, et l'amenèrent à Josué.

Lorsque Israël eut achevé de tuer tous les habitants d'Aï dans la campagne, dans le désert, où ils les avaient poursuivi, et que tout furent entièrement passés au fil de l'épée, tout Israël
revint vers Aï et la frappa du tranchant de l'épée. Il y eu au total douze mille personnes tuées ce jour-là, hommes et femmes, tous gens d'Aï. [...] Josué brûla Aï, et en fit à jamais un monceau
de ruines, qui subsiste encore aujourd'hui. Il fit pendre à un bois le roi d'Aï,et l'y laissa jusqu'au soir. Au coucher du soleil, Josué ordonna qu'on descendit son cadavre du bois, on le jeta à
l'entrée de la porte de la ville, et l'on éleva sur lui un grand monceau de pierres, qui subsiste



exploratrice 06/11/2009 10:49


bravo je suis fiere moi aussi


Alchy 19/12/2006 12:25

Saviez vous que le Diable convoite Sion et que pour cela il s'insinuera jusque dans la montagne du rassemblement. Il en créra une seconde en fait. Ou 2 plutôt. Une qui porte le nom affreux de NAtivité de ZIon et que le frappadingue d'Hitler (piloté par les bush et les futurs "sionistes") a voulu mettre en place, le nazisme. Et une autre qui devient officiellement Sion et qui correspond à la récupérartion du monde par l'argent et le pouvoir après la petite édification de la fausse Zion. C'est cela que l'on appelle parfois sionisme mais qui ne met pourtant en cause aucun juif.
La vraie Sion quand à elle, la montagne du rassemblement autour de Dieu, espère que les hommes viendront à elle. Elle passe bien au dessus du sionisme politique ou tactique. Pourtant là encore, le diable peut tout à fait créer un nouveau mirage de Sion et proclammer la paix de l'Antéchrist attendue par les livres.
Compliqué que la montagne du rassemblement! Une histoire bien humaine finalement, mais un plan vraiment machiavélique ou les éclairés se fond eux même passé pour des juifs ou des chrétiens mais ne sont en fait que les serviteurs du pouvoir et du système, du thème de 6, 666, la Bête...

M.MLa maison d'israê 18/12/2006 00:26

La maison du nouveau Israël a été construite d'une boue faite de sang; de cendres et de larmes. Malheur à ceux qui croient y être à l'abri. Gloire et onneur à ceux d'entre les juifs, qui sont les premiers à se dresser contre l'ignoble oppression du peuple de Canaan.

André 23/09/2006 20:44

ls sont juifs, ils ont dit : - «Toutes nos cités sont construites sur les ruines de villages arabes, et nous ne rasons pas seulement leurs murs, mais nous essayons de rayer leurs noms des livres d'histoire. » Moshé Dayan (ministre israélien de la défense) , 1967 - « Israël est mûr pour le fascisme. Il en possède les bases politiques : l'association de plus en plus étroite du nationalisme tribal, du fanatisme religieux, et du populisme... » Dan Horowitz (professeur à l'Université hébraïque), 1982 - « Nous nous comportons déjà dans les territoires occupés de la rive-ouest du Jourdain, dans la bande de Gaza, et au Liban, comme se sont comportés les Nazis dans les territoires occupés de Tchécoslovaquie et de l’Ouest. Nous n’avons pas établi de camp d’extermination comme ils l’ont fait à l’Est. Voilà où nous en sommes, avec cette seule différence qui nous distingue des Nazis. » Yeshayahou Leibowitz (celui qui a dirigé la composition de la Grande Encyclopédie Hébraïque en Israël), 1987 - « Les juifs d’Israël, descendants des victimes d’un apartheid nommé ghetto, ghettoïsent les Palestiniens. Les juifs, qui furent humiliés, méprisés, persécutés, humilient, méprisent, persécutent les Palestiniens. » Edgar Morin, Israël-Palestine : le cancer, publié avec Sami Naïr et Danièle Sallenave dans Le Monde du 4 juin 2002 - « Les hauts cris au sujet de l’antisémitisme qui, soit disant, relèverait sa tête hideuse partout dans le monde, ne sert qu’à dissimuler le fait que ce qui est en train de se désintégrer, dans le monde, c’est la position d’Israël, et absolument pas celle des Juifs. Les accusations d’antisémitisme ne visent qu’à enflammer le public israélien, à lui inculquer la haine et le fanatisme, à cultiver une obsession paranoïde comme si le monde entier était en train de nous persécuter et comme si tous les autres peuples, dans le monde entier, étaient contaminés par ce prétendu antisémitisme, tandis que nous, Israéliens, serions les seuls purs, les seuls immaculés. » Uriel Tal (professeur à l'Université de Tel-Aviv), cité par Norman Finkelstein dans Tuer l'espoir (page 77), préface de Jean Bricmont, Editions Aden, Bruxelles, 2003.