Benoit XVI et Mahomet

Publié le par Adriana Evangelizt

 

 

 

Benoit XVI et Mahomet

Voir mon site créé pour la mort de Jean-Paul II

 

 

 

Nous voilà encore partis dans une grande polémique suite aux propos du pape qui aurait cité les extraits d'une publication universitaire récente. Voilà l'arme du crime :

 «L'empereur, avec une rudesse assez surprenante qui nous étonne, s'adresse à son interlocuteur simplement avec la question centrale sur la relation entre religion et violence en général : “Montrez-moi ce que Mahomet a apporté de nouveau. Vous ne trouverez que des choses mauvaises et inhumaines, comme le droit de défendre par l'épée la foi qu'il prêchait”. L'empereur, après s'être prononcé de manière si peu amène, explique ensuite minutieusement les raisons pour lesquelles la diffusion de la foi à travers la violence est une chose déraisonnable. La violence est en opposition avec la nature de Dieu et la nature de l'âme. « Dieu n'apprécie pas le sang — dit-il —, ne pas agir selon la raison , “sun logô”, est contraire à la nature de Dieu.» et pour finir «Pour la doctrine musulmane, Dieu est absolument transcendant. Sa volonté n’est liée à aucune de nos catégories, pas même celle de la raison.»

Il me semble que si j'étais à la place du pape avec tout ce que je sais, je commencerai pas incriminer les Evangéliques extrêmistes qui sont derrière Bush et qui le poussent à envahir tous les pays musulmans puis je montrerai du doigt les idéologues sionistes qui sous un faux prétexte religieux s'emparent de toute la Palestine avec toutes les conséquences qu'il en résulte au niveau mondial.

Je ne sais pas quelle mouche a piqué Benoit XVI mais il se trompe de cible. Il y a certainement autre chose à criminaliser actuellement que l'Islam ou Mahomet. Non pas que je défende cette religion plus qu'une autre puisque je les mets toutes dans le même panier. Pour moi, elles asservissent l'homme et lui bourrent le crâne d'idées préconçues et fausses,  de principes à la gomme, d'interdits que 98 pour cent de l'Humanité transgresse à qui mieux mieux, notamment en ce qui concerne la sexualité, pierre d'achoppement des christianisés ensoutanés ayant fait voeu de célibat, trahissant ainsi l'Enseignement du Galiléen qui n'a jamais interdit le mariage à qui que ce soit.

Les religions sont une imposture. Toutes. Elles permettent à une clique de fanatisés de régner sur le monde et de se prendre pour ce qu'ils ne sont pas. Pour moi, ils ne sont rien, la chose est simple. A partir du moment où l'on m'oblige, où l'on me contraint, où l'on me force à faire ce qui ne convient pas à ma propre éthique, je n'ai pas à m'y conformer. Car il est quand même curieux de constater que tous ceux qui parlent au nom de Dieu sont les plus grands criminels que la terre porte en ce moment même. Je ne mettrai pas Benoit XVI dans le lot bien que ses idées sur le mariage homosexuel, l'avortement, le préservatif et autres joyeusetés sont loin d'être d'inspiration divine. Qu'on laisse donc les gens vivre à leur guise à partir du moment où ils ne font de mal et de tort à personne. Je ne reconnais à nulle entité ici-bas le droit de parler au nom de Dieu d'autant qu'il n'a jamais rien écrit, que ceux qui s'en réclament ou qui s'en font le porte-parole ne possèdent certainement pas la faculté de connaître suffisamment les humains pour les comprendre.

Je fréquente suffisamment de grenouilles de bénitier pour voir comment ils ou elles se comportent. On va à la messe mais on ne file pas un rond au pauvre hère qui fait la manche devant la porte de l'Eglise. "Charité bien ordonnée commence par soi-même" est l'adage des croyants. Facile de réciter deux Pater Noster et un Je vous salue Marie pour se croire en paix avec sa conscience et ne rien faire afin d'améliorer le sort de notre planète. Les bonnes actions, on y pense mais on n'en fait aucune. Tous ces bien pensants se vautrent dans l'impiété tout en ayant l'impression d'être sur la voie glorieuse du salut. Ils oublient la fameuse phrase du Seigneur au Grand Coeur "Vous serez jugés à vos oeuvres"... Bush et sa clique ont du mourron à se faire... et Benoit XVI les suit de très près.


Adriana Evangelizt

Commenter cet article

André 23/09/2006 14:59

Tout à fait de ton avis Adriana. Les religions sont les bureaucraties de la spiritualité, et elle n'ont d'intérêt que quand on les a dépassées,  et qu'on regarde derrière soi pour mesurer le chemin parcouru. "Malheur à vous scribes et pharisiens hypocrites", disait le Galiléen , et ces paroles "ne passeront point."Le message de Jésus est intemporel, et deux mille ans de christianisme n'ont pas réussi à l'altérer, ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé.Dans ses excuses, le pape minfeste une fausse tolérance qui n'est qu'arrogance, celle de celui qui "tolère" parce qu'il se croit supérieur. Quelle stupidité! Il parle de l'islam avec la même suffisance que le boucher du coin parle de la viande vendue au supermarché alors qu'ils vendent tous deux le même poulet aux hormones.Je trouve aussi ce pape étonnamment muet devant les souffrances des irakiens et devant la guerre qui se prépare contre l'Iran.